Humeurs

Cette impression de stagner

Je viens d’apprendre qu’un ami à moi était devenu papa. Il y a à peine 3 ans il me disait ne pas vouloir se poser. Aujourd’hui il est marié avec la femme de sa vie et ils ont un bébé. Le père de mes enfants lui a rencontré sa femme 2 ou 3 mois après notre séparation il y a 3 ans, ils ont acheté une maison et viennent d’avoir un bébé.

Et moi je suis là…

Non pas que ma vie ne me plaise pas. Je fais ma route, j’évolue professionnellement parlant, j’évolue personnellement. On est bien dans notre petit cocon avec les enfants. Mais comparé aux autres j’ai l’impression de stagner.

Puis le doute s’installe…

Quand j’assiste à tout ça je me demande pourquoi moi j’y ai pas droit. Droit à cet homme qui aura envie de faire sa vie avec moi. C’est un peu pessimiste mais je me pose réellement cette question. Entre ceux qui ne voulaient pas se poser mais qui le sont bien plus moi aujourd’hui et ceux qui avaient un violon collé au bras, qui m’ont fait miroiter un vie ensemble or qu’ils en sont encore au stade « je-sais-pas-ce-que-je-veux-je-suis-un-gamin » j’en arrive à me poser la question si ce n’est pas moi finalement. En fait je ne suis bonne qu’à passer le temps ? Et quand ils veulent se poser ils se tournent vers quelqu’un d’autre ? Je suis donc un divertissement… Super.

L’accomplissement d’une vie ?

Est-ce que finalement être en couple et en ménage signifie l’accomplissement d’une vie ? Je pense pas. Au niveau professionnel j’avance, mes enfants sont heureux, j’arrive à subvenir à leur besoins. Je me débrouille pour qu’on soit bien et pour moi c’est ça l’accomplissement de ma vie. Les voir heureux me rend heureuse.

Est ce que j’ai vraiment envie d’être en couple parce que j’en ai envie au fond de moi ou parce que la société me fait ressentir que c’est ça la réussite ? En tous cas même si j’avance et que je suis fière de moi je ressens ce vide, cette chose que les autres ont et que je n’ai pas.

Est-ce que pour ça je vais me chopper le premier mec venu ? Evidemment que non, je ne m’attache pas facilement à quelqu’un et c’est hors de question de me poser avec une personne que je n’aime pas.

Bon, je m’adresse à toi, prince charmant, si tu lis ces mots ce serait pas mal que tu te manifestes… Si t’es perdu appelle un Uber, je paierai la moitié. Je vais avoir 29 ans j’aimerais bien construire ma vie de couple et acheter la maison pour nos vieux jours. (Ouais je sais je peux le faire seule et je compte le faire seule mais chut c’est pour le côté drama-poétique) J’aimerais bien aussi avoir des photos « couple goal » pour Instragram avant d’avoir une peau toute ridée. Ah, et, pense à prendre les transports en commun si tu veux me trouver. Je suis en hibernation. Même Tinder ne me fait pas envie. Voilà voilà.

Pour toute candidature de prince charmant laissez-moi un message ici, je vous répondrai dans les 2 jours ouvrables, si vous n’avez pas de réponse au bout de trois semaine estimez que votre candidature n’a pas été retenue.

PS : vous aurez un point en plus si vous aimez les pâtes, Grey’s Anatomy et GOT.

11 commentaires

  • linemourey

    J’ai connu cette période (à un moindre niveau, j’étais étudiante et toutes mes copines était super de chez super casées) et je l’avais assez mal vécu. Puis un jour, je devais être plus disponible et plus prête, j’ai rencontré quelqu’un et ça fait 4 ans maintenant. Et ben figure toi que mes copines sont devenues célib’ !!! Je crois qu’avant j’avais peur, peur de m’engager, peur de souffrir, peur de me dévoiler et que donc j’attirai que les mauvais plans. Le jour où j’ai été prête, le ciel s’est dégagé 😉

    Prend le temps, rien ne presse, tout se transforme 🙂

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

    • Kassandra

      Oui je crois que tu as raison, au fond je le sais…
      C’est vrai que la de suite je ne suis pas prête et j’aurais trop peur de m’engager.
      Je vais d’abord m’occuper de ma tribu et de moi et après quand j’irai mentalement mieux j’espère que ça ira 🙂
      Merci pour ton commentaire en tous cas 🙂

  • Tabi

    « Au niveau professionnel j’avance, mes enfants sont heureux, j’arrive à subvenir à leur besoins. Je me débrouille pour qu’on soit bien et pour moi c’est ça l’accomplissement de ma vie. Les voir heureux me rend heureuse. »
    C’est la seule chose à retenir. Ouais, la vie n’est pas parfaite, mais être trop heureux, c’est chiant. J’suis sûr que c’est ce que tu te dis quand t’en vois certains (Bon, ok, avec peu de jalousie, certes). Et puis bah, t’as bien encore 10 ans avant les rides. 🤣

    J’ai 35 (et bientôt 36), et j’suis au moins autant à la ramasse dans ma vie. Et ben j’l’emmerde, la vie. 😃

    Tabi de http://ahahvenezvoirmonblogilesttropchoupinougénial.com/ 😉

    • Kassandra

      Ahahaha ouais j’avoue ! Ça fait des histoires à écrire dans le blog, sinon ce serait des articles à l’eau de rose… 🤣
      Jaloux ? Nous ? Pas du tout ! 😏😂

      Mais parfois j’avoue que je regarde les couples, j’entends les problèmes, les disputes, « il a pas mis ses chaussettes à laver » et la je me dis « mais put*** qu’est ce qu’on est bien seul… » 😄

  • Judie K

    Non mais tu es sérieuse là ???? Etre en couple n’est pas un but ! Tu le vois autour de toi, tu l’as expérimenté. Un couple ça ne dure pas. Tu vis l’amour filial, qui (à mes yeux) est le plus fort. Tu stagnes ?! J’ai failli m’étouffer en lisant ça. Tu te rends compte de l’âge que tu as ? Tu avances professionnellement, tu as 2 enfants. Tu veux être propriétaire et tu le seras. N’attends pas le prince charmant pour être heureuse. Je vais te spoiler : le prince charmant n’est pas si charmant sur le long terme.

    Cesse de te comparer. Tu ne vois que la partie visible, tu ne vois pas le côté moche et insupportable de la vie de couple. Il y a une injonction au bonheur, donc quand il y un petit caillou dans l’engrenage on va bien le cacher pour faire comme si tout fonctionnait super bien.

    J’ai probablement l’âge d’être ta mère et je n’ai jamais connu l’amour. J’ai connu la passion qui fait battre ton coeur tellement fort que tu penses mourir de bonheur, qui te laisse exténuée, qui te fait pousser les cheveux blancs et creuser les rides en 1 nuit, mais qui te fait sentir tellement vivante. Et pour autant est-ce que je me sens incomplète ? Est-ce que j’ai l’impression d’avoir raté ma vie ? Pas du tout ! Je ne me sens plus obligée de cocher toutes les cases. Chaque personne est différente.

    Parmi mes ami(e)s il y a ceux qui n’ont pas réussi à garder un job plus de 3 ans, ceux en couple depuis 15 ans et s’engueulent au moins 1 fois par jour, ceux qui n’ont pas eu d’enfants mais ont construit une carrière, ceux qui ont 3 enfants avec 3 partenaires différents et qui sont amoureux d’une personne dans la même situation (ils vivent une relation géniale, mais doivent gérer un quotidien très compliqué).

    Essaie de te convaincre qu’être en couple n’est pas un but 😉

    • Kassandra

      ahaha 🙈😅
      J’adore ton commentaire, c’est effectivement comme si ma mère m’avait remis les idées en place.
      Je le sais pourtant hein… Je suis bien dans ma vie, mais parfois la société veut me faire croire que c’est le couple qui nous définit. Couple, enfants, chien, maison (c’est cliché mais c’est un peu ça) et parfois je me ramolli un peu et ça me déprime limite.

      Mais effectivement comme je disais a Tabi dans mon autre commentaire, et comme tu le dis ici, quand on pense aux inconvénients, les disputes, les non dits, etc ça donne vraiment pas envie.

      Je vais me mettre ça en tête oui 🙂
      Merci pour ton commentaire ! 😘

  • sabrina

    Ta grande sœur te parle…
    Je suis 2 fois divorcée, et la vie de couple, je l’ai testée, encore et encore…
    Ce n’est pas toi le problème, ce n’est pas nous.
    C’est la vie elle même.
    Pourquoi « faire comme tout le monde » ? Pourquoi se « caser » serait-ce mieux et/ou la normal ?
    Tout ça c’est des clichés.
    Tu dois faire ce que toi tu veux, ce que toi tu as envie et non regarder les autres.
    Moi, j’ai compris, à 45 ans lol, que je n’étais tout simplement pas faite pour la vie de couple. Non pas parce que je suis infidèle ou que sais-je, mais simplement parce que j’ai besoin d’indépendance et de liberté.
    Je peux être amoureuse et profitez de l’autre sans pour autant vivre avec lui et former un « couple » officiel.
    Si pour toi, être en couple représente la vision du bonheur, un aboutissement, alors fais-le.
    Trouve ton bonheur et ne te préoccupe pas des autres : chacun le sien…
    Comme je l’ai lu dans certains commentaires ci-dessus, nous ne voyons que le sommet de l’iceberg.
    JTM

  • Latmospherique

    Toi tu n’avances pas? C’est pas l’idée que j’en ai.
    Ou alors je n’y vois pas très bien 🙂
    On nous vend le couple comme quelque chose de merveilleux, d’un idéal à atteindre. Mais il faut de tout pour faire un monde!
    Chacun sa vision du bonheur. Pour certains ce sera le couple, les enfants, un chien et deux poissons rouges et d’autres quelque chose de totalement différent.
    Moi j’ai opté pour le couple « chacun chez soi » parce que quand je vois mes copines, ça ne me donne pas du tout envie. Sans compter les problèmes avec les enfants de l’un, de l’autre…
    Je me dis que j’ai passé l’âge de devoir rentrer dans des cases – qui ne me correspondent pas.
    Donne toi le temps et vis, vibre surtout. C’est ça la vie, profiter au maximum de ce qui se présente. Et se laisser porter par le courant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :