Humeurs

Le weekend de la honte

Ouaiiiiis je publie 2 fois en un jour, keskiaaaaaa? Comme promis je vais un peu plus te parler de moi. Façon Callie. (Callie -> mon pseudo dans l’autre blog. Celui ou j’étais un peu drôle, ou du moins j’essayais) Mais bon, ça reste entre nous hein. Comme tu le sais, ou pas, j’ai un amoureux qu’on nommera Bae. (Ouais, parce que je suis trop niaise en étant en couple. Enfin surtout avec lui.) Plus communément appelé H.

Il y a quelques mois, me vient une idée. « Oh, et si on partait quelque part ce weekend !? » ; « ouais, j’ai jamais été a la mer du nord »

Bon bah, ok, direction la mer du nord alors. J’avais plutôt Barcelone ou autre en tête mais ok. Je me mets à chercher un hôtel assez classe toussa toussa. Je voulais lui en mettre pleins les yeux. Je trouve péniblement une chambre, la photo du site claque ! 200€ la nuit, ok, là c’est le top, on va vivre dans le luxe pendant une nuit. Yeah baby.

Au moment ou on arrive sur place on tombe sur une devanture de restaurant fermé. D’accord… Une porte, fermée également ou il y a un numéro d’affiché. « Appelez ce numéro quand vous arrivez » Bon… autant te dire que pour 200€ la nuit je m’attendais a un mec qui allait porter mon sac aztèque décoré avec des éléphants. Mais bon, je suis pas difficile.

Le mec arrive… Tu vois l’Australien, cheveux blonds, longs, surfeur ? C’est lui ! Mais version leader price.

Il nous ouvre, nous donne un badge et nous dit que si on a besoin il est dans la rue d’à côté. Les 200€ commencent à faire mal au ventre.

La découverte de la chambre était plutôt épique… Odeur de renfermé, ventilateur qui tournait tout seul, tentures fermées, plusieurs lampes du lustre qui étaient pétés. La télé à câble où il y avait genre 2 postes et les murs étaient je pense épais de 2 mm au maximum.

Heureusement, ni lui ni moi ne sommes difficile puis on est là pour passer du temps ensemble pas pour la chambre. La soirée se passe, on a fait un tour, on a tenté de rentrer au casino mais on avait l’air de kaira donc on a pas pu rentrer. On a fait du cuistax, il en avait jamais fait. On s’est battu dans les jeux au Luna parc. Bref c’était vraiment cool, deux grands enfants.

Ceci est un cuistax.

Sexy fail

Au soir en rentrant dans la chambre, j’avais tout préparé. Dans mon sac j’avais mes talons aiguille de petasse de 11 cm, des bas résille que j’avais été acheté pour l’occasion, une tenue hyper sexy avec porte jarretelle et tout le bordel. Ça faisait des heures que je pensais à ça ! Au moment ou j’allais me diriger vers la salle de bain pour me transformer en femme fatale, Bae à fait sa prière du soir.

J’ai l’habitude, mais là ça m’a bloqué de ouf. Quand je le vois prier ça m’inspire tellement de respect, d’admiration et tout que je me voyais mal, 2 minutes après qu’il ait fini me montrer en tenue de pouf et lui sauter dessus. (c’est bête on est d’accord, même lui me l’a dit quand je lui ai avoué le lendemain) Donc ben, j’ai mis mon petit pyjama que j’avais quand même pris avec et je me suis sagement couchée, frustrée de ouf. (je te rassure, après on a quand même consommé la choooose, enfin sa chose. Enfin tu m’as compris ahum)

L’orange

Le lendemain matin je crois que c’était le pire. Je suis quelqu’un qui peut être tellement logique pour certaines choses… Mais tellement maladroite et conne pour d’autres. Genre là, on est descendu prendre le petit déjeuner. Bae avait envie d’un jus d’orange mais bon flemme. Du coup, gentille petite femme parfaite que je suis, je lui ai proposé de la lui presser. (l’orange)

Je marche d’un pas décidé vers la machine qui presse les agrumes. (ouais, je dis trop souvent le mot orange depuis quelques phrases, fallait trouver un synonyme) Trop fière de moi, il allait me vénérer tellement j’étais aux petits soins pour lui, il allait me demander en mariage et tout c’était sûr ! Je coupe un des fruits (orange) en deux, j’ouvre la partie du haut de la machine ou on met l’orange, (c’est pénible je sais mais vas-y trouve moi un synonyme de orange) je ferme et j’appuie. Fort. Très fort. C’est tellement dur que je m’accroupi presque en tirant le truc vers le bas de tout mon poids ! Et là, rien qui sort quasiment… Je commence à me dire que je vais avoir mal au bras et que ça va mettre pas mal de temps à lui remplir ce putain de verre. Il va se contenter de la moitié je pense.

Lui de son côté se prenait un petit croissant, un petit oeuf, etc il me regarde au loin et s’écrie « mais qu’est ce que tu fais !? » ; « bah je te fais ton jus d’orange ! » il s’approche de moi, (je t’ai précisé qu’il y a genre 30 personnes derrière moi, qui me voyaient depuis tout ce temps ?) avance sa main et appuie sur un bouton… c’était une machine électrique. Il m’a regardé comme si je sortait d’une grotte puis il a rigolé. Adieu demande en mariage. J’ai pensé à tous ces gens qui m’ont sûrement regardé en rigolant et disant à leur voisin de table « regarde l’autre débile là »

Bref. Vis ma vie de bras cassé.

Et toi ? Plutôt team bras cassé ou team logique ?

2 commentaires

  • Tabi

    « Heureusement, ni lui ni moi ne sommes difficile puis on est là pour passer du temps ensemble pas pour la chambre. »

    Il n’empêche que quand tu payes ce prix là, t’es en droit d’attendre un minimum. Moi, j’aurais fait un scandale et j’aurais demandé de me faire rembourser, faut pas déconner…

    • Kassandra

      J’aimerais oser faire ca je te jure 😀 Parce que c’est toi qui a raison…
      C’est clair que pour ce prix la tu as droit à beaucoup beaucoup mieux quoi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :