Je n’ai pas coupé mes cheveux moi-même, je n’ai pas fait de pain ni de cookies. (Bon ok, c’est surtout parce que je n’ai pas trouvé de farine au magasin, toi aussi tu galères à en trouver ? J’ai tenté des expériences avec de la farine de coco du coup mais bon c’est pas pareil.) Je n’ai pas encore fait de sport via un cours en ligne, je n’ai pas non plus partagé de photos de moi petite en storie Instagram et encore moins regardé le film turque qui fait pleurer sa race.

Couper sa frange

Par contre j’ai succombé à la maladie TikTok, j’en suis au 2ème jour pour la cure de sébum et j’ai bingwatché Casa de Papel en une soirée.

Ah et l’ado en moi à refait surface pendant 4 minutes grâce aux Backstreet Boys qui ont fait un live de leur salon gniiiii <3 Je me suis repassée leurs chansons sur Spotify.

Bon un peu plus sérieusement, ce confinement à tendance à me désorienter totalement. Je dors très très mal or qu’en temps normal je m’endors en quelques secondes. La semaine dernière j’ai pas dormi avant 4 heures du matin. J’étais sur TikTok. Au réveil, la première chose que j’ai fait c’est de faire des photos avec une passoire devant la tête. Ben oui, comme ça, on a des ombres sur le visage, astuces de photographe.

Confinement insomnie

Seule au monde

Le fait de rester à la maison n’est pas le plus dur pour moi. En bonne associale que je suis, je suis du genre à annuler une sortie pour pouvoir rester dans mon canapé seule avec moi-même. Seulement, c’est un choix délibéré. Ici au plus le temps avance, au plus je le vis mal. Quand les enfants sont là, ça va. Mais une fois qu’ils sont parti, c’est compliqué, surtout en soirée. La semaine dernière, il y a un soir ou j’ai vraiment eu une crise d’angoisse j’ai rien compris à ma vie. J’ai un cercle très restreint mais je les vois souvent et ils commencent à me manquer, mes habitudes me manquent.

Les points positifs

Confinement faire des économies

J’essaie de trouver le positif dans toute cette situation. En temps normal on se plaint tous de ne pas avoir de temps, le temps de cuisiner, le temps de faire du tri qui sont pourtant nécessaire. Là pour le coup, ce sont toutes des choses qu’on peut faire tranquillement.
Financièrement aussi je remarque que je fais des économies de fou. Finalement je me rends compte de combien je dépense en restaurants, activités extérieures et commandes internet en un mois.

J’ai fait les courses deux fois depuis le début du confinement. (et je n’ai pas fait de réserve de papier toilette et je survis les gars !) J’étais de celles qui se sentaient en sécurité de toute cette histoire. “Oh mais je suis jeune, ça va c’est une grippe…” Depuis, on a entendu tellement d’histoires de familles en deuil pour des personnes jeunes et même des enfants. Du coup, je me méfie, j’ai été faire les courses dans un super marché bio et j’évite le carrefour. Il y aura un avant et un après confinement, c’est sûr.

à lire également : l’arche de Noé… euh de Spiderman plutôt

Et toi tu le vis comment ce confinement ?

Pour retrouver cet article facilement, épingle-le sur Pinterest !